Le sorcier de Terremer, Ursula Le Guin

Publié le par Craklou





Suite au post d'hier, voici la présentation de la première oeuvre parcourue dans le cadre du Cercle d'Atuan.
Je ne connaissais ni le livre, ni l'auteur ; j'avais vaguement dû entendre parler de l'adaptation cinématographique (par Miyazaki, d'ailleurs), mais je n'y avais jamais porté attention.  
C'était donc pour moi une découverte totale. Qui m'a, il faut bien le reconnaître, que très moyennement plu.


"Ici, il y a des dragons. Il y a des enchanteurs, une mer immense et des îles.
Ged, simple gardien de chèvres sur l'île de Gont, a le don. Il va devenir au terme d'une longue initiation, en traversant nombre d'épreuves redoutables, le plus grand sorcier de Terremer, l'Archimage."

Le Sorcier de Terremer n'est que le premier livre de Terremer, et l'édition "livre de poche" le regroupe avec Les Tombeaux d'Atuan et l'Ultime rivage, qui ne seront pas abordés ici. Le résumé concerne la destiné de Ged dans son ensemble, alors que le Sorcier de Terremer, dont il est question ici, nous relate son enfance et ses années de formation. 

 Je me suis lancée dans l'aventure en novice, que ce soit pour les remarques de lecture, qui se font, dans le Cercle, par chapitre, comme pour l'oeuvre que je n'avais jamais particulièrement repérée. 
 J'ai mis du temps à rentrer dans le roman, bien que le style de narration soit très bref, sans beaucoup de détails, et ne s'attarde pas sur les différentes étapes de la destinée du héros. Les personnages m'ont laissée froide, je n'ai pas réussi à m'y attacher. De même, l'univers de Terremer ne m'a pas franchement touchée.
 L'histoire est sympa, sans plus, très classique : formation spirituelle et intellectuelle d'un héros malgré lui, qui quitte sa communauté de naissance et sa petite position sociale pour devenir un grand magicien. 
 C'est surtout la manière de raconter qui m'a, je pense, le plus bloquée. Il s'agit en effet d'un conte, façon chanson de geste médiévale, qui reste très en retrait par rapport au personnage dont il narre la vie. Pas de parti pris, on connaît très peu des sentiments de Ged. Or j'ai tendance à préférer la narration à la première personne, pour tout connaître des moindres pensées du héros.

En bref, vous trouverez ici les commentaires de tout le monde au fil de la lecture. On me connaît là-bas sous le pseudo de Daenerys.
Comme vous pourrez le voir si vous parcourez les commentaires généraux des chapitres et de l'oeuvre, la plupart de mes co-lecteurs ont beaucoup aimé, alors ne vous fiez pas complètement à ce que j'ai pu vous en dire ici. L'auteur a d'ailleurs reçu plusieurs grands prix de Fantasy/SF, ce qui est habituellement un gage de qualité! Je pense simplement que les choix narratifs ne sont pas de ceux que je sais particulièrement apprécier. Tout n'est qu'une question de goût!!
Vous retrouverez aussi les critiques individuelles de : El JC


Pour la prochaine lecture Fantasy, comme annoncé hier, Le Chevalier errant et l'Epée lige de GRR. Martin! 

Commenter cet article

Acr0 04/08/2009 11:02

Finalement on se rend compte que les membres du Cercle d'Atuan ont eu beaucoup de mal à s'attacher à l'univers présenté par Le Guin :/

Craklou 04/08/2009 22:31


Oui, j'en ai bien l'impression...
Ca ira mieux avec le prochain je pense  


El JC 30/07/2009 22:40

Au final nous avons une approche très similaire de cette oeuvre. Profites bien de ce week-end et rendez-vous Samedi 01 Août pour le premier échange sur les novellas de Martin.

Craklou 31/07/2009 07:25



Ravie de te l'entendre dire, un moment je me suis dit que c'était moi qui était peut être trop "difficile"!
J'ai reçu le Martin hier, et je m'en vais de ce pas l'empocher pour les transports de la journée !
Bonne journée, à demain pour les premières impressions.