Dans les bois éternels, Fred Vargas.

Publié le par Craklou

 

Des Vargas, j'en avais déjà lu. Des biens, comme Pars vite et reviens tard, des sympas, comme L'homme à l'envers, des vraiment chouettes, comme Sans feu ni lieu
Alors, l'autre jour, à la bibliothèque, j'ai vérifié s'ils en avaient des inédits, pour moi s'entend. Un peu sceptique, parce qu'après Sans feu ni lieu, j'avais peur de pas en retrouver qui lui arrivent à la hauteur. Mais bon, ma copine M., qui est une grande fan de Vargas, faisait que de me harceler avec celui-ci. Alors, j'ai craqué. Un peu comme pour les Zelazny, de mauvaise grâce quoi. Genre ok, ok j'essaye, m'enfin tu sais ce que j'en pense... et nia nia nia.... (pour ceux qui n'auraient pas encore compris, je râle beaucoup un peu de temps en temps).

Me voilà donc embarquée dans ce nouveau Vargas. Une page, deux pages, trois pages.... Oh, tiens, mais j'ai raté mon arrêt de bus. Je n'ai pas laissé passer mon arrêt de bus. J'ai laissé passé mon arrêt de bus, plus cinq autres arrêts. Alors qu'il est une heure du matin. Que je suis claquée et que je rève de mon lit depuis ce matin. Ca suffit à vous donner une idée de ce qui va suivre?







"
- Danglard, la voyez-vous? demanda Adamsberg. L'ombre?
Le commandant revint sur ses pas, tournant les yeux vers la fenêtre et vers la pluie qui assombrissait la pièce. Mais il était trop fin connaisseur d'Adamsberg pour se figurer que le commissaire lui parlait du temps.
- Elle est là, Danglard. Elle nous drape, elle nous regarde.
- Humeur sombre? suggéra le commandant.
- Quelque chose comme ça. Autour de nous.
Danglard passa la main sur sa nuque, se donnant le temps de la réflexion. Quelle ombre? Quand, où, comment?
- Depuis quand, demanda-t-il?
- Peu de jours après que je suis revenu. Elle guettait peut-être avant, rôdant dans nos parages.
"

Ca c'est la 4ème de couv' de mon édition. Bon. Pas très résumé tout ça. Je vous ai mis cet extrait quand même, parce qu'il illustre à merveille les phrases d'Adamsberg dont je suis tombée amoureuse (des phrases, hein, pas d'Adamsberg). J'y reviendrai.

Mais du coup, pas de résumé pour vous? Si, allez, je suis bonne poire, j'ai écumé tout internet pour vous trouver un résumé de l'éditeur de la version poche.

"
Envisager de raconter un roman de Fred Vargas frise le ridicule, aussi se contentera-t-on de dire qu’ici, comme dans Sous les vents de Neptune, Adamsberg est confronté à des résurgences de son passé qui le déstabilisent fortement. L’enquête qu’il mène sur la mort de deux gars qui se sont fait trancher la gorge à la Porte de la Chapelle le remet en présence d’Ariane Lagarde, la médecin légiste à laquelle il s’était opposé quelque vingt-cinq ans auparavant. Un de ses nouveaux collaborateurs ne semble pas particulièrement l’apprécier, ce qui le perturbe d’autant plus que ce lieutenant Veyrenc de Bilhc est béarnais comme lui, originaire du village voisin du sien.

Enfin Camille, dont il a eu un fils, qu’il garde régulièrement, semble voguer vers de nouvelles amours et s’être affranchie de leur liaison passionnelle pour glisser vers des relations amicales, qui ne lui conviennent absolument pas…
"


Difficile de savoir par quoi commencer ici.
L'intrigue déjà. Est très bien. Elle mélange une enquête, pour un polar jusque là tout va bien. Plus le passé d'Adamsberg. Plusieurs phases de son passé d'ailleurs. Et puis aussi sa vie présente. Dit comme ça, ça fait compliqué. On pourrait se perdre? Et bien non. Tout est clair. Pas de panique. Super agréable à lire. je ne reviendrai pas sur le fait que l'histoire est prenante.... cf ma petite ballade à une heure du matin sur la départementale la plus glauque de Clamart (et croyez-moi, ya du niveau!). 
Les personnages sont super. Autant, dans les autres, j'avais beaucoup apprécié les enquêtes, autant la personnalité d'Adamsberg, particulièrement, m'avait un peu laissée de marbre. Et encore, je dis un peu, je suis gentille. Et là, je ne sais pas ; ça a marché à fond! En moins de deux j'étais prise par les petites répliques du commissaire. Courtes, efficaces, brillantes. On le sent torturé, angoissé. Et à la fois tellement détaché de sa propre existence, comme s'il pouvait l'analyser de l'extérieur... Certes, l'enquête est vraiment bien. Avec moult rebondissements et tout et tout, comme on aime. Mais, je crois que pour ce roman ci j'ai presque préféré tout ce qui va autour. Et ce qui va autour, c'est essentiellement les remarques et les aventures d'Adamsberg... Chapeau l'auteur! Parce que moi, les anti héros de romans noirs, habituellement, ils me sortent juste par les yeux. Allez, pas de jaloux, je vais même dire que j'ai été autant charmée par Adamsberg que par ses phrases!
Quand au style, c'est du Vargas. Simple et efficace. J'aime les choses simples et efficaces. Donc ça marche.  

Je n'ai pas envie de vous en dire plus, plutôt que de perdre votre temps ici, courrez vite chez votre libraire. Ou votre bibliothécaire. (Je rends mon exemplaire à
Musset début septembre). 
Voici un gros, gros coup de coeur!

Et si Vargas pour vous c'est bof, sympathique mais sans plus, un peu toujours pareil.... Ca ne fait rien. Je dis la même chose depuis un an et demi. Vous voyez où ça nous mène? Je pense que le livre s'est vengé, et m'a d'autant plus captivée que je l'avais fait attendre. Oui, ça doit être ça. Je ne vois pas d'autre explication...
 

 

 

Publié dans Polar me

Commenter cet article

Leiloona 14/08/2009 09:58

Je l'ai lu et comme pour tous les Vargas, j'ai adoré ! ;)

Craklou 14/08/2009 12:49


J'ai découvert cet auteur il y a un ou deux ans, et j'avoue que tous ses romans m'ont plu ; et particulièrement celui-ci...
c'est cool de toruver des gens qui ont les mêmes goûts :-)


zarline 10/08/2009 10:40

Moyennement convaincue par L'homme aux cercles bleus, je vais quand même tenter celui-ci après ton commentaire enthousiaste.

Craklou 10/08/2009 20:44


oui, il parait qu'il est moins bon, je ne l'ai pas lu celui-là.
mais dans les bois éternels vaut vraiment le coup! 


Lilibook 08/08/2009 13:54

Wha, un billet qui nous dis qu'il ne faut pas le louper. Il faudra que je regarde dans ma bibliothèque si il y est.

Craklou 10/08/2009 20:42


absolument! il vaut vraiment le coup!!