Cercueils sur mesure, Truman Capote

Publié le par Craklou

J'ai acheté ce petit roman alors que je flânais parmi les rayons occaz' de Gibert, parce que j'en avais lu de bonnes critiques ici ou là sur les blogs, et que cet auteur m'intriguait...

Je n'ai été personnellement que moyennement convaincue.

 

cqpote.jpg

 

"

Jake Pepper enquête jusqu'à l'obsession sur une série de meurtres mystérieux. Toutes les victimes ont reçu peu avant leur mort un cercueil miniature contenant une photo très personnelle... Un suspect : l'intouchable Bob Quinn, propriétaire du B. Q. Ranch traversé par la Rivière Bleue, objet de toutes les convoitises.

"

 

 

Le récit est raconté à la première personne par un ami de Jake Pepper, que ce dernier mande auprès de lui pour l'aider à élucider une multiple affaire de meurtre qui ne semble pas vouloir prendre fin. 

On apprend donc les tenants et aboutissants des drames au fur et à mesure de la bonne volonté de Pepper, qui semble enclin à faire mariner son ami, et nous par la même occasion. Cela a pour indéniable effet de dynamiser le récit et de nous tenir en haleine. Sur ce point là rien à redire.

 

Puis le récit prend un nouveau tournant, lorsque Jake arrive au fait de son récit : sa fiancée vient de recevoir à son tour un petit cercueil prémonitoire. A partir de ce moment, j'avoue avoir quelque peu décroché. La confrontation entre le narrateur et le principale suspect m'a semblée certes originale, mais pas vraiment convaincante. On ne retrouve nulle part dans le récit trace de ce que les souvenirs du narrateur impliquent... d'ailleurs ce dernier part ensuite en vacances à droite et à gauche, et retourne à sa vie quotidienne, ce qui est bien son droit : mais on ne suit plus l'avancée de l'affaire que de très loin. 

 

Le retour sur les lieux des crimes à la toute fin du récit ne m'a pas non plus emballée. Le mystère fait sans doute partie de la magie du récit, mais j'aime autant quand l'auteur a la gentillesse de trancher pour nous, particulièrement dans un roman que je qualifierai de policier.


Quoi qu'il en soit, il faut reconnaître à l'auteur un réel talent d'écrivain, qui fait que j'ai tout de même passé un bon moment en sa compagnie, me réjouissant plus des tournures de phrases que de l'intrigue en elle-même.

Publié dans Polar me

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B

De mon côté je propose un article sur Tel est pris qui croyait prendre de Roald Dahl que j'ai vraiment trouvé bien Merci de me laisser une trace de ton passage lorsque tu passeras me voir


Répondre
C


Pas de souci !



B

il ne me tente pas plus que ça


Répondre
C


Ce n'est en tout cas pas moi qui t'y pousserai!!



P

Moi, j'ai plutôt apprécié cette lecture! Même si je comprend qu'elle puisse être déroutante!


Répondre
C


J'ai l'impression d'avoir attendu la fin pour rien et ça m'éneeerve ! :-)



L

Il me tente assez celui-là


Répondre
C


C'est rare que je râle, mais pour cette fois, je dirais bof bof!



A

Il est dans ma LAL depuis quelques temps celui-ci, mais il n'est pas prioritaire dans les achats.


Répondre
C


Je te conseillerai d'attendre un peu alors :-)