Exile, R.A. Salvatore

Publié le par Craklou

Avant dernière lecture de l'été, mes souvenirs sont donc un peu lointains !

Voici donc le deuxième tome de la première trilogie de Drizzt, et pour vous rafraîchir la mémoire, vous trouverez le premier tome  ici. Si vous vous souvenez bien, ce premier tome avait été une plutôt bonne surprise. Je sais que ce genre de Fantasy ne fait pas réver tout le monde, pour ma part la magie avait plutôt bien fonctionné. Je ne savais pour autant pas vraiment à quoi m'attendre pour le second, et craignait une espèce d'errance sans fin du notre pauvre Drizzt. J'ai été la première détrompée, et ce second tome est une aussi bonne surprise que le premier.

 

exile.jpg

 

 

Récapitulons (attention, spoilers!!), nous avions laissé Drizzt seuls dans les couloirs souterrains après sa fuite de Menzzoberranzan (croyez moi c'est aussi difficile à écrire qu'à prononcer). Dès les premiers chapitres de ce second tome, deux bonnes nouvelles : la première c'est qu'on voit bien qu'il n'est pas appelé à rester seul très longtemps - la panthère ne compte pas, elle ne parle pas - mas moi qui craignait des descriptions de solitude à n'en plus finir, j'ai été bien bluffée. Si la venue de Drizzt chez les Duergar m'a semblée parfois un peu trop pleine de bons sentiments, bons sentiments d'ailleurs maladroitement récurrents dans toute la série, à mon sens, elle n'en est pas moins crédible : être seul c'est très vite très long! Bref, un début d'aventure plutôt sympathique.


Deuxième bonne nouvelle, moi qui m'étais franchement délectée des complots et autres caballes parmi les maisons régnantes de Menzzoberranzan, j'ai été ravie de voir qu'ils reprennaient de plus belle. En clair, ce n'est pas parce que Drizzt à fui que le narrateur aussi. Entre les recherches menées par sa famille pour le retrouver, et les intrigues pour prendre/conserver le pouvoir de Matrone Malice, on est franchement servis, et d'ailleurs cette dernière est cruelle et calculatrice à souhait!! D'où ensuite la seconde partie du roman, puisque les aventures de Drizzt évoluent en conséquence ; et encore une fois, c'est un enchainement plutôt sympa.

 

J'ai lu ce tome ci en VO également, et à la différence de ma  dernière lecture, tout s'est bien passé. Le style est super fluide, le vocabulaire se comprend vraiment bien dans le contexte. Bref, un bon entraînement.

 

Vous l'aurez compris, si ce roman ne révolutionne pas la Fantasy, il n'en reste pas moins une lecture sympathique!

 

42823900_p.jpg  LireEnVoMini.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Karine:) 23/10/2010 20:49


C'est l'auteur préféré de mon bébé-frère (qui a quand même 24 ans, hein!) mais bizarrement, je n'ai jamais osé... un jour, peut-être...


Guillaume44 02/10/2010 21:25


He bien, merci à toi pour cette chronique !


Craklou 04/10/2010 09:39



Mais de rien !