La nostalgie de l'ange, Alice Sebold

Publié le par Craklou

Toujours dans la catégorie j'ai fini mon livre et pourtant il me reste encore deux trajets de métro à faire aujourd'hui alors je me précipite à la librairie la plus proche! Si vous aviez bien suivi, oui j'en avais aussi pris un autre, mais non, comme pour les chaussures ou les sacs à main, je ne suis pas capable de rentrer dans une libraire pour n'en ressortir qu'avec un seul livre! Ceci expliquant cela, la couverture de celui-ci m'avait fait de l'oeil, et je me suis souvenue, devant le peu de choix disponible de toute façon, que j'avais hésité à me trainer le voir au ciné (j'avais d'ailleurs abdiqué devant le peu d'intérêt de mon accompagnateur, mais ceci est une autre histoire). Alors, zou, emballé c'était pesé!

Finalement, je suis assez contente d'avoir flashé sur sa petite couverture (mais j'aime à la folie ce genre de photos vieillotes)!

 

 

ange-copie-1.jpg

 

 

"

Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie.Assassinée à l'âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973. « Mon prof préféré était celui de sciences naturelles, Mr. Botte, qui aimait faire danser les grenouilles et les écrevisses à disséquer dans leur bocal paraffiné, comme pour leur rendre vie. Ce n'est pas Mr. Botte qui m'a tuée, au fait. Et ne vous imaginez pas que tous ceux que vous allez croiser ici sont suspects. C'est bien ça le problème. On n'est jamais sûr de rien... C'est un voisin qui m'a tuée. »

"

 

 

Craquer pour la couverture d'un roman, c'est pas extrêmement malin, cela dit je ne me fais pas de souci, je suis sûre que ça vous ai aussi déjà arrivé, parce qu'un bon livre, c'est aussi une histoire. Jusque là tout le monde me suit ? Bref, un matin que je me demandais ce que j'allais bien pouvoir emmener à lire (entre parenthèse c'est ça le bonheur d'une lectrice épanouie : une PAL qui déborde, et une véritable interrogation avant de partir sur "je prends celui-ci" "ah non je suis plutôt d'humeur pour celui-là aujourd'hui), j'ai attrapé ce roman du haut de ma bibliothèque, puis l'ai reposé, ayant soudain un peu peur de me retrouver face à un récit-guimauve (et le matin, je ne suis PAS DU TOUT d'humeur à la guimauve en règle générale), puis finalement je l'ai repris, embarqué, et roule ma poule nous voilà dans le bus! Et, je dois le reconnaître, dès les premières pages, bien que le sujet soit tragique, on chercherait en vain la moindre once de mièvrerie et/ou de ma détestée guimauve! Je pense que c'est ce qui fait la magie de ce livre : Susie qui nous raconte, de son point de vue, d'abord ses petites habitudes, puis son meurtre, de façon très sobre au passage, et enfin la vie de ses proches, qui gèrent tous sa disparition de manière différente.

Moi qui n'ait jamais perdu de personne proche, ou alors j'étais trop petite pour m'en souvenir, et je croise les doigts pour que ça continue un moment, je ne peux pas juger du chagrin de ces gens ; peut être si cela avait été le cas aurais-je trouvé les sentiments faux, ou bien exagérés, mais en l'absence de toute comparaison, je trouve que ce récit est une belle description de ce qui peut se passer dans la tête des personnes bouleversées par ce genre de deuil.

La vie de Susie dans l'au-delà m'avait fait un peu frémir dans la bande annonce du film : de vertes prairies, où la petite fille se roulait allégrément, pour terminer épuisée mais heureuse, ses cheveux blonds se mêlant poétiquement aux brins d'une herbe un peu trop luisante... Dans le roman ce n'est pas vraiment ça ; j'ai aimé cette version de paradis personnels, qui parfois se mêlent à d'autres, parfois non ; sans entrer dans le débat, je ne suis pas encore persuadée qu'après notre mort nous attende des paradis peuplés de coussins multicolores et de glaces savoureuses, mais finalement, au cours de la lecture, on se prend quand même au jeu, très facilement même, et la description de son ancien monde qui, bon gré mal gré, continue à tourner sans elle par une fillette perchée tout là haut m'a presque fait rêver!

Certains passages sont plus longs que d'autres, ce qui est certainement dû au foisonnement des personnages. Certains ont retenus plus mon attention, et je serai bien restée plus longtemps avec eux qu'avec d'autres, mais c'est le jeu! Dans l'ensemble, la lecture est fluide et rapide. 

La toute fin est très bien, l'avant toute fin m'a un peu moins convaincue. Je reste toutefois sur une très bonne impression, car il n'est pas aisé de traiter d'un tel sujet avec autant de légèreté et de sérieux à la fois!


Publié dans Foreign Lit' me

Commenter cet article

Stephie 17/04/2010 11:26


J'ai vu le film et le livre attend sagement sur ma PAL ;)


Craklou 19/04/2010 10:20



Ah, tu me diras ce que ça donne dans cet ordre là!



Neph 15/04/2010 12:48


Je ne l'avais pas vraiment apprécié non plus, lui reconnaissant certes des qualités mais plutôt des longueurs...


Craklou 15/04/2010 15:11



Je pense que cela dépend beaucoup de l'état d'esprit dans lequel tu es à la lecture pour celui-ci : pour moi c'est bien passé, mais je reconnais qu'à d'autres moment ça aurait tout aussi bien pu
coincer!



pimprenelle 14/04/2010 17:16


Dans l'ensemble, j'avais apprécié cette lecture!
Et je te rassure, il m'arrive aussi de craquer pour une couverture! C'est quand même bien souvent notre première rencontre avec le livre!


Craklou 15/04/2010 10:25



Je me sens moins seule



Tortoise 14/04/2010 16:33


Oui, le film est vraiment sympa. Juste un peu plus court (j'aurais bien aimé plus de Ruth, par exemple), forcément, ils ne pouvaient pas tout y mettre, mais ce qui reste est très très fidèle. Les
acteurs sont très bons, la BO colle bien. Ca complète bien le livre.


Craklou 15/04/2010 10:25



Bon, et bien à l'occasion je le regarderai alors! Merci de l'info!!



Tortoise 14/04/2010 15:20


Je rejoins parfaitement ton avis!
Pas de mièvrerie, le récit de la vie qui continue pour ses proches est très juste, et même si moi aussi je suis assez sceptique sur le paradis, on se laisse vraiment prendre à cette vision-là, et
le film n'en est pas si éloigné, juste un peu plus visuel.
En tous cas c'est un très bon livre, qui peut à la fois séduire et causer quelques petites hésitations, mais une fois qu'on est entré dedans on n'en sort plus!
Je l'avais même relu, et on ne s'en lasse pas!


Craklou 14/04/2010 16:01



C'est tout à fait ça! Et si en plus tu me dis que le film est sympa ... :-)