La peau du tambour, Arturo Perez-Reverte

Publié le par Craklou

Voici le deuxième livre que j'ai piqué le week end dernier dans la bibliothèque parentale.J'ai pas tellement hésité quand je l'ai vu, puisque, si vous vous souvenez bien, j'avais adoré celui-ci et celui-là du même auteur. Finalement, J'aurais pu y regarder à deux fois, parce que le troisième s'est en fait avéré n'est pas vraiment au niveau des deux autres. Too bad!


tambour.jpg


"
Un pirate dans le système informatique du Vatican. Une église qui tue pour se défendre. Une belle aristocrate andalouse. Trois malfrats chargés d'espionner un agent secret en col romain. Un banquier épris de spéculation immobilière et un mystérieux corsaire espagnol disparu en 1898 au large des côtes cubaines. Tels sont les personnages de ce roman d'amour et d'aventure qui a pour décor la somptueuse Séville et son histoire millénaire. L'héroïne en est Notre-Dame-des-Larmes, une petite église qui suscite passions et convoitises et pour laquelle une poignée de fidèles est prête à aller jusqu'au meurtre. C'est du moins ce que croit Lorenzo Quart, chargé par le Vatican d'enquêter sur les crimes commis dans son enceinte. 
"


Ce roman a plusieurs vrais atouts. L'intrigue démarre au quart de tour, et en quelques dizaines de pages, j'étais persuadée de retrouver le Perez-Reverte des grands jours! Les personnages étaient décrits à mon goût : avec détails, petites anecdotes croustillantes pour certains, mais sans tomber dans des portraits de 45 pages non plus! Les éléments de l'intrigue laissaient présager une suite sympathique : on avait beau tourner autour de vieilles pierres, par exemple, l'histoire ouvrait sur les exploits d'un pirate informatique envahissant le réseau du Vatican ; très vite, par l'intermédiaire d'une carte mystérieuse, on soulevait des histoires troubles de famille ; un prêtre sexy qui enquête, ça peut toujours devenir intéressant! Et surtout, moi qui part à Séville dans quelques mois (en parler, c'est déjà un peu comme si j'y étais :-) ), j'espérais trouver des descriptions de la ville à la hauteur de mes espérances. Dans ce roman ça a même été plus que ça : l'ambiance, les détails, les odeurs de fleur d'oranger, tout saute aux yeux et au nez du lecteur. Après quelques pages, on pourrait presque croise que Séville on y est né. Ce côté là est très bien, d'autant que de nombreux auteurs de polars oublient parfois que le contexte spatio-temporel c'est cool aussi. Bref, il me tarde encore plus d'entreprendre mon petit voyage!

Mais, parce qu'il y a un gros mais, rapidement, au bout d'un tiers de la lecture, l'histoire s'essouffle, traîne en longueur., foisonne de détails à la longue presque pénibles. Je me suis accrochée, parce que j'attendais un retournement de situation du tonnerre, un truc qui me fasse penser à la fin que l'auteur était vraiment très fort de nous avoir mené en bateau comme ça. Et puis... rien. Arg! Des coupables pas vraiment coupables, pas de grand drame, les motifs de l'action je n'en parle même pas... Enfin, rien de ce que personnellement j'attends d'un bon polar. 

Je ne garderai pas un mauvais souvenir parce que j'ai beaucoup accroché à l'ambiance, si ce n'est à l'histoire, mais je n'irai pas jusqu'à le recommander à des amateurs des bonnes vieilles enquêtes classiques. M'enfin si vous préparez un voyage en Andalousie et que vous saturez du guide vert, pourquoi pas!!

 

Publié dans Polar me

Commenter cet article

Tortoise 11/03/2010 10:29


J'avais adoré moi aussi Club Dumas et bien aimé le tableau du maître flamand, que j'avais déjà trouvé un peu en-dessous de Club Dumas... Alors ce que tu dis de celui-ci me rend encore plus méfiante
envers les autres livres de Perez-Reverte!


Craklou 11/03/2010 10:45


On est d'autant plus déçu quand on en a adoré un autre, c'est sûr... ça m'a aussi un peu refroidie pour la suite. Peut être sur les forums de lecture d'autres critiques détaillées nous redonnerons
le goût de cet auteur !!


Anneso 10/03/2010 14:27


je laisse celui ci de coté !


Craklou 10/03/2010 16:13


Ca n'est pas son meilleur, c'est certain!


Véro 10/03/2010 14:23


Moi je l'ai bien aimé comme les autres de cet auteur d'ailleurs sauf Le cimetière des bateaux sans nom. En revanche, il va falloir que je me force pour Le capitaine Altriste que j'ai commencé et
lâchement abandonné !


Craklou 10/03/2010 16:09


Je ne connais pas les deux autres que tu cites. Mais je regarderai à l'occasion!!


Neph 10/03/2010 13:49


J'aime beaucoup ta dernière remarque, mais n'étant pas dans ce cas je passe mon chemin !


Craklou 10/03/2010 14:16


Tu peux. Je n'aime pas trop l'idée que les blogs servent aussi à donner des livres à NE PAS lire, mais c'est le jeu :-)


Ys 10/03/2010 11:47


N'ayant récemment pas été convaincue par ma première lecture de Perez Reverte, je ne continuerai pas par celui-là.


Craklou 10/03/2010 14:02



Si tu veux retenter, n'essaye pas celui-ci en effet ; mais pourquoi pas Club Dumas ou Le tableau du maître flamand, ces deux là m'ont bcp plu!