Le diable s'habille en Prada, Lauren Weisberger

Publié le par Craklou

La lecture de ce roman remonte à mon retour d'Espagne, oui oui, ça date un peu, alors que je passais de 37° à l'ombre à la pluie et la grisaille parisienne. Ce qui explique en partie que je me sois précipitée sur le premier livre de ma PAL qui me ferait sans prise de tête oublier que je n'étais plus autour de ma piscine d'hôtel de rêve...

 

diable.jpg

 

 

"

Andrea n'en revient pas : même avec ses fringues dépareillées, elle l'a décroché, ce job de rêve. La jeune femme de vingt-trois ans va enfin intégrer la rédaction de Runway, prestigieux magazine de mode new-yorkais ! Et devenir l'assistante personnelle de la rédactrice en chef, la papesse du bon goût, la dénommée Miranda Priestly. Une chance inouïe pour Andrea : des milliers d'autres filles se damneraient pour être à sa place ! Mais derrière les strass et les paillettes de cette usine à rêves se cache un enfer peuplé de talons aiguilles et de langues de vipère...

"

 

 

Un roman comme celui-ci, il n'y a pas forcément besoin d'en faire des tonnes. C'est pourquoi je serai brève!

Contrairement aux autres romans de chick litt parmi lesquels je m'étais égarée récemment, j'ai trouvé celui-ci beaucoup plus "sombre". C'est pas non plus la fin du monde, je vous l'accorde, mais on chercherai en vain un vrai happy end, et le principal souci de l'héroïne tout au long du roman n'est pas de savoir si ces chaussures sont bien assorties à son vernis à ongles. En bref, un roman qui projette une "innocente" dans un monde qui n'est clairement pas le sien, dans lequel elle ne colle pas, et dont elle ne sortira pas indemne. Et qui permet tout en même temps aux personnes de nos âges de se poser plein de questions existentielles sur la place que l'on accorde, ou que l'on devrait accorder, au travail, à sa famille, à ses amis, à ses sacs à main etc.

 

J'avais vu le film au cinéma, puis à nouveau récemment, ce qui fait que je l'avais bien en tête. J'ai été assez surprise de ne pas retrouver les mêmes éléments à de nombreuses reprises dans le roman et le film. Qu'il s'agisse du caractère des personnages, de l'histoire principale de l'héroïne à son boulot, ou dans sa vie privée... Et ce n'est pas qu'une question de longueur, et de coupages indispensables. Le film transforme vraiment le roman, sur pas mal de points. La bonne nouvelle c'est que j'ai presque découvert une nouvelle histoire comme ça ! 

 

En bref, une lecture divertissante, sans doute moins futile que d'autres romans du même style... Je conseillerai de faire comme moi, et de voir le film en premier, qui est beaucoup moins percutant, mais sympathique, pour ensuite passer au roman qui change pas mal. Dans l'autre sens la comparaison risquerait d'être rude. 

Publié dans Relax me

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

J'avais bien aimé ce roman aussi. Je suis totalement d'accord avec toi : même si il se cache sous des dehors légers, il pose des questions importantes et fondementales.
Dans le même genre (chick lit' un peu sérieuse), je te conseille Candace Bushnell, dont One fifth avenue en particulier est assez grinçant.


Répondre
C


merci du conseil, je m'en vais voir ça !!



E

J'ai fait exactement comme toi, en fait je l'ai vu 2X. La première fois quand il est sorti, puis la deuxième en VO ( ce qui change un peu) puis j'ai lu le livre et je l'ai dévoré.


Répondre
C


Ca apporte deux côtés différents à la même histoire ce qui n'est pas mal !



J

j'ai vu le film, et j'ai absolument détesté...ça m'a pas trop envie de tester de livre...


Répondre
C


Oui dans ce cas là lis peut etre autre chose plutôt !!



K

J'ai lu le livre il y a plusieurs années et je n'avais pas détesté même si ça n'avait pas été un coup de coeur. Et oui, il a un côté un peu plus sombre que bien des romans de chick litt...


Répondre
C


Ca m'a étonné, c'était mon premier chick litt de ce genre, mais il faut un début à tout !



P

J'avais lu le livre au moment de la sortie du film : tout le monde en parlait, et à l'époque je ne connaissais pas la chick litt. Je n'ai pas du tout aimé ce roman, que ce soit le sujet ou la façon
dont il était traité. Ce qui m'a fait, à peu de chose près, renoncer à toute chick litt possible :-)


Répondre
C


Dommage, certains autres sont vraiment plus sympas, enfin à mon goût !!