Le maître des illusions, Donna Tartt

Publié le par Craklou

 Après une première expérience de lecture commune, Neph et moi avions décidé de remettre le couvert. Notre premier choix s'est porté sur ce roman, que ma partenaire avait déjà dans sa PAL. Une petite commande plus tard, et il arrivait aussi chez moi. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, Mango a alors décidé de nous rejoindre!
Contrairement à notre première lecture commune qui m'avait emballée, je dois reconnaître que j'ai été cette fois-ci un peu déçue!



5177Q0HEXWL._SL500_AA240_.jpg
 
"
Introduit dans le cercle privilégié d'une université du Vermont, un jeune boursier californien s'intègre peu à peu dans un petit groupe d'étudiants de la grande bourgeoisie. Il découvre un monde insoupçonné de luxe, d'arrogance intellectuelle et de sophistication, en même temps que l'alcool, la drogue et d'étranges pratiques sataniques. Très vite, il pressent qu'on lui cache quelque chose de terrible et d'inavouable, un meurtre sauvage et gratuit qui l'entraîne, lui et ses camarades, dans un abîme de chantage, de trahison et de cruauté.




 Commençons par les bons côtés, si vous le voulez bien, parce que malgré tout, ce roman en regorge!
Le début, déjà, partait à mon goût très bien. Il faut dire que le petites classes où l'on reste avec un professeur un peu excentrique pour faire du latin et plutôt ici du grec, Neph et moi, ça nous connaît un peu! Parenthèse fermée, les premiers chapitres m'ont replongé dans cette ambiance du Cercle des poètes disparus que j'avais tant aimé! Et encore une fois, ça me parle !
Les personnages, pour le moins singuliers, m'ont semblé pourtant, au début en tout cas, assez simple à imaginer. Le côté université américaine, si particulier, mi à part, ça aurait (presque) pu m'arriver!
La première partie déroule son intrigue de manière assez fascinante. Comme le héros, on sent qu'il se trame quelque chose, on cherche quoi. Les évènements, ensuite, s'enchaînent de façon assez logique, sans renversement de situation impromptu, mais m'entraînent toujours à leur suite : une, deux, trois heures de lecture d'affilée! 
L'ambiance est pesante, mais pleine de suspense, et on y croit, on tremble avec Richard et ses camarades.

Et ensuite, c'est là à mon sens que ça s'est gâté. J'ai trouvé la seconde partie vraiment très longue, particulièrement certains passages. Je m'attendais à un reversement de situation qui n'est jamais arrivé. Un peu comme le suspense. L'ambiance tendue se resserre, inexorablement ; et, si elle m'a beaucoup marquée, je vous raconte pas mon état d'esprit en lisant ces pages, je suis tout de même restée sur ma faim.  
Je pense qu'il s'agit du principal problème pour cette lecture. Qui vient en partie du roman : je pensais vraiment que le suspense tiendrait jusqu'au bout. Si ce n'est cette ambiance un peu glauque et très bien décrite, je trouve que la majorité de ces quelques 300 pages est presque superflue. 
Mais si je devais aussi faire des reproches à d'autres qu'au roman, je parlerais d'abord du résumé de quatrième de couverture (et pourtant, depuis de très longues années, je me suis promis de ne plus m'y fier... que voulez-vous, c'est plus fort que moi) : alors l'alcool et la drogue, certes, et c'est d'ailleurs ce qui m'a un peu fatiguée en fin de roman. Les pratiques sataniques : je ne suis pas d'accord, sans m'étendre plus pour ne pas gâcher le plaisir de la lecture à quiconque n'aurait pas encore lu ce livre. Mais je suis prête à en parler en "privé" avec d'anciens lecteurs !
Enfin, et c'est en grande partie ma faute cette fois-ci, j'avais lu tellement d'articles super élogieux, qui ne laissaient pas la place à la moindre critique sur les blogs à propos de ce roman, que je m'attendais au chef d'oeuvre des chefs d'oeuvres. Moralité, je suis certainement bien plus déçue que je ne l'aurais été en lisant ce livre "en aveugle". Et du coup, j'ai l'impression d'être passé à côté de quelque chose, ce qui est un peu agaçant aussi !

Mais, je comprends bien que l'on puisse être fasciné par ce récit. Cela n'a pas vraiment pris avec moi, mais je suis tout de même loin d'avoir passé un mauvais moment. La première partie est bien, la deuxième un petit peu trop longue, et surtout ne correspondait pas à l'idée que je m'en étais faite, ce qui est difficilement un reproche que l'on peut faire à un livre !
Donc, ne vous arrêtez pas à mon opinion, et allez lire d'autres avis beaucoup plus positifs à droite, à gauche.
D'ici quelques heures, les avis de Neph et Mango, déjà, pour commencer! 

Publié dans Foreign Lit' me

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

totorosworld 18/03/2016 23:53

c'est très particulier, je peux comprendre ta déception!

Luna 04/06/2011 10:45


Je dois dire que je ressors de ma lecture du Maître des illusions un peu déçue : l'histoire m'a bien plu, le monde un peu noir et cynique aussi, les personnages étranges également (sauf Richard
mais bon)... mais j'ai détesté l'écriture de Donna Tartt : pour être virtuose de l'écriture, elle l'est, mais la simplicité ne fait pas de mal ! 700 pages de détours et de chichis sans fin m'ont un
peu laissée sur le côté de la route...
Dommage l'histoire était sympa' !

Si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur mon blog...
J'aime beaucoup ta critique ! Je reviendrais ;)


Craklou 30/08/2011 09:42



Je suis assez d'accord, je n'avais pas été franchement transportée non plus (et en partie par la longueur du roman qui n'est pas totalement justifiée à mon avis).



Shanaa 28/12/2010 18:40


J'ai personellement était totalement fasciné par le récit, et c'est un des plus beaux livres que j'ai lu. Mais je peux comprendre qu'on puisse y être moins sensible, il est particulier et très
lent.


Craklou 30/08/2011 10:01



Oui, je l'ai trouvé trop lent à mon goût, mais c'est bien qu'il plaise à d'autres!



Marie L. 05/02/2010 15:36


L'été dernier, ce livre avait fait une déferlante sur le web. J'avais bien envie de le lire! Et malgré les côtés "négatifs" que tu soulèves, je me laisserai tenter... L'été prochain! ;)


Mango 30/01/2010 02:13


J'attends toujours mon livre donc mon billet va se faire attendre un certain temps encore!
Je crains comme toi d'avoir trop lu de louanges sur ce livre et d'être un peu déçue aussi mais comme me voilà prévenue maintenant par Neph et toi des quelques longueurs de la seconde partie,
peut-être que ça me plaira beaucoup quand même!