Les derniers hommes, Pierre Bordage

Publié le par Craklou

Et un record! A peine de tout petits quinze jours après l'avoir reçu, et voici déjà l'article... Non, je ne suis pas malade. Je deviens juste raisonnable quand à la gestion de ma PAL !

Il se trouve en plus que j'ai eu grandement raison de me jeter sur lui le plus vite possible, parce qu'il est super biiiien!

 

 bordage.jpg

 

 

"

Le futur proche, après la troisième guerre mondiale. Dans une Europe dévastée par les pollutions chimiques, nucléaires et génétiques, les rares ressources intactes sont partagées par des tribus nomades qui ont pris chacune en charge l'exploitation d'une denrée spécifique. Solman le boiteux, du peuple aquariote - qui découvre et contrôle les sources d'eau -, possède le don de clairvoyance : infaillible juge des âmes, cet atout le confine aussi à l'écart de tous, qui se méfient de son talent. Seuls Raïma, la guérisseuse, puis la mystérieuse Kadija et un vieux scientifique de l'ancien monde vont l'accompagner dans sa quête pour échapper à l'apocalypse qui semble menacer les derniers hommes...

"

 

 

Comme beaucoup, j'avais entendu pas mal de bien de Bordage, mais n'avais jamais franchi le pas. Merci les swap!! 

J'ai commencé par être un peu effrayée par la taille du roman (je lis des pavés, j'adore les pavés, mais comme j'entre à petit pas dans la SF, j'avais peur de ne pas tenir la distance), mais le premier chapitre a suffit à me convaincre que j'allais passer un très bon moment!

Nous voici donc dès le début en compagnie de Solman, un jeune "donneur", un voyant, pas avec de grosses boucles d'oreilles créoles, une roulotte et une boule de cristal, mais plutôt jeune un peu paumé qui apprend doucement à concilier son don de clairvoyance avec sa vie et le monde qui l'entoure. Mis à l'écart de sa tribu en raison de ses différences, dans sa grande bonté le destin l'a aussi gratifié d'une jambe boiteuse, il se rapproche d'une guérisseuse qui l'amène petit à petit, livre religieux des Anciens à l'appui, à questionner le futur des Derniers Hommes, rescapés de la Troisième Guerre Mondiale. 

Je me plongeais pour la première fois dans le post apocalyptique ; j'ai comme tout le monde entendu parler de La route, mais je dois reconnaître que la simple bande annonce m'avait effrayée. Je dois reconnaître que j'ai beaucoup apprécié la façon dont le thème de la fin du monde a été abordé par Bordage : pas de mysticisme débordant, pas plus de religiosité qu'il n'en faut. Bref, comment aborder l'eschatologie en toute simplicité. Et déjà, c'était pas mal!

Le personnage de Solman m'a parfois touchée, parfois agacée ; après lecture intégrale du roman, je pense que cela était fait exprès, s'agissant d'une sorte de roman d'apprentissage, au cours duquel le garçon apprend à gérer son don, son corps handicapé et ses différences au milieu d'un groupe soudé tantôt autour de lui, tantôt contre. Ce qu'il y a de sûr, c'est qu'il ne laisse pas indifférent.  Les autres personnages sont également très bien brossés ; compte-tenu des relations entre les uns et les autres, des drames, des joies, le récit aurait pu à de nombreuses reprises friser la mièvrerie, or il n'en n'est rien! Tous les sentiments sont présentés avec beaucoup de retenue et de simplicité.

Construit comme une suite de courts volumes originellement, mon édition de ce roman rassemblait en un tome ces aventures : j'ai trouvé quelques longueurs, aux moments des changements de tome à mon avis (je n'ai pas vérifié, et ils ne sont pas indiqués dans l'édition poche). S'il se lit parfaitement à la suite, peut être une lecture divisée, selon les tomes originaux, m'aurait tenue encore plus en haleine.

Je suis en tout cas ravie de cette lecture, et j'en profite pour remercier à nouveau Valunivers pour cette toute bonne idée!!

 

 

45903861 p    46758936

 

Commenter cet article

Phooka 07/04/2010 10:33


Chhhuuut Lelf, on va encore m'accuser de faire grossir les PALs!! :))
Mais de fait Wang est un roman franchement réussi


Craklou 07/04/2010 11:07



Tant qu'il ne fait que grossir ma LAL et pas ma PAL mon banquier ne devrait pas trop t'en vouloir :-)



Lelf 06/04/2010 23:41


Bouh ! Phooka dit des mensonges, Les Guerriers du silence c'est trois tomes :p
Moi j'ai adoré Wang, qui est aussi un récit futuriste, avec un jeune homme sympa comme tout comme héros.
Bon, en tout cas je note que ce titre là est bien, merci ^^


Craklou 07/04/2010 10:19



Sacrée Phooka ! :-)



Tigger Lilly 06/04/2010 22:01


Dans ma pàl pour le défi Sf. Hâte de m'y mettre. Bordage a écrit un autre post ap : Le feu de Dieu. Il n'a pas reçu d'aussi bonnes critiques que celui-ci. Ma foi, pas un grand roman mais ça se
laisse lire avec plaisir.


Craklou 07/04/2010 10:19



Je le regarderai à l'occasion alors!



Val 06/04/2010 20:22


Contente de ta lecture ? j'en suis ravie !!

Mathgon de passage sur mon blog m'a conseillé de poursuivre ma découverte de Bordage avec : trilogies l’Ange de l’abyme , guerriers du silence et Wang. Encore de belles lectures en perspective :)


Craklou 07/04/2010 10:18



Super, je guette tes avis alors!!



GeishaNellie 06/04/2010 19:31


Un livre qui m'intéresse beaucoup, en fait un auteur qui m'intéresse, je le prends en note.


Craklou 07/04/2010 10:18



C'est grâce à votre swap :-)