Shutter Island, Dennis Lehane

Publié le par Craklou

Je me suis laissée tenter par le film lors de sa sortie après avoir vu sans entrer dans le détail que le roman avait reçu un accueil assez chaleureux sur les blogs littéraires. J'avais beaucoup apprécié, et j'ai notamment un souvenir ému de la musique, et des ambiances rendues de façon à mon sens assez spectaculaires.

J'avais déjà dans l'idée d'aller jeter un coup d'oeil au roman quand je suis tombée dessus par hasard chez mon libraire ; vous connaissez la suite, malgré mes bonnes résoluations en terme de PAL et dépenses littéraires, c'est avec un grand sourire aux lèvres et pas la moindre once de culpabilité que je suis rentrée chez avec mon butin sous le bras!

 

shutter.jpg

 

"

Shutter Island est un îlot au large de Boston où un hôpital psychiatrique semblable à une forteresse accueille des pensionnaires atteints de troubles mentaux graves et coupables de crimes abominables. Un matin de septembre 1954, le marshall Teddy Daniels et son équipier Chuck Aule débarquent sur cette île pour enquêter sur l’évasion de Rachel, une patiente internée après avoir noyé ses trois enfants. Dès leur arrivée, les deux policiers perçoivent l’étrange atmosphère de ce lieu clos. Ils comprennent vite que personne ne les aidera dans leur mission et ils se posent plusieurs questions : quel rôle jouent sur l’île les médecins qui dirigent cet hôpital et quelles méthodes expérimentent-ils sur leurs patients ? À quoi sert le phare qui domine l’îlot et dont l’entrée semble inaccessible ? Persuadés que l’évadée a bénéficié de complicités, les deux marshalls vont ruser pour découvrir tout ce qu’on leur cache mais un message codé laissé par Rachel les enfonce davantage en plein mystère. Petit à petit, ce drame fait ressurgir chez Teddy des éléments de son passé : il a connu la douleur de perdre sa femme dans un incendie criminel. Mais lorsque Chuck Aule découvre que le pyromane responsable des malheurs de son collègue se trouve interné sur l’île, il s’interroge sur Teddy : celui-ci est-il venu pour enquêter ou pour se venger ?

"

 

 

Cette chronique sera courte : ce livre fait partie de ceux que j'ai lu en début d'été sans avoir le temps de vous en parler, et le temps passant, j'ai un peu de mal à différencier le livre du film! Pourtant, le livre comme le film méritent qu'on en parle.

J'avais bien aimé le film, j'ai encore plus apprécié le roman. L'ambiance d'huis clos est rendue à merveille, et l'atmosphère pesante s'épaissit à mesure des pages et au fil des rencontres entre Teddy et les autres personnages que j'ai trouvé tous très réalistes. On s'attache à son coéquipier, au spectre de sa femme que l'on comprend rapidement disparue... Bref le décor est tip top, les protagonistes pile à leur place, et le suspense grandit, grandit...

On pense comprendre au fur et à mesure, et on est indigné au même titre que Teddy quand arrivent ce qu'on pense être les premières "révélations" ; mais, parce que dans ce genre de roman il y atoujours un mais, la fin du roman est encore plus spectaculaire que l'on pensait, et pour le coup très originale!

Je n'ai pas l'impression, pour ceux qui auraient vu d'abord le film, que le roman "apporte" (même si on sait qu'il a été écrit en premier) grand chose dans le sens où le film me semble de mémoire assez fidèle : pas de gros détails inattendus à la lecture, si ce n'est que la fin me semble plus claire dans le roman, alors qu'elle pouvait laisser dans le film le spectateur pencher plus dans un sens ou dans l'autre. En revanche, le roman est très bien écrit, et se dévore : ce n'est pas simplement une redite du film, et encore une fois rappelons que le film n'en est que tiré ; j'ai pris un réel plaisir à retrouver les personnages que je connaissais et à imaginer que je ne connaissais pas le fin mot de l'histoire.

Quant à ceux qui n'ont ni vu le film ni lu le livre, alors je conseille de commencer par le second, pour ensuite voir ce que cela peut rendre en "imagé", car ce n'est que du plus!

Si vous avez bien lu jusqu'au bout, courrez-y, c'est un super polar, promis juré!

Publié dans Polar me

Commenter cet article

Petite Fleur 27/09/2010 19:43


Le film m'a déjà fait une telle impression que je ne me suis pas encore résolue à ouvrir le livre. Mais je pense que je le ferai un jour... Et comme Ys, on aime tellement se faire balader par
l'auteur et l'histoire :-)


Craklou 28/09/2010 09:39



j'avoue, j'aime tout découvrir au dernier moment et me laisser surprendre comme une gamine !



Céline 23/09/2010 23:01


J'avais aussi préféré le roman (que j'ai lu en premier) au film. Même si le film est très bien, je trouve que la tension, l'angoisse, le glissement est mieux rendu encore dans le livre.


Craklou 24/09/2010 09:51



comme j'ai vu le film en premier j'ai du mal à dire, mais je pense en effet que le roman est plus complet.



emiLie 21/09/2010 16:39


Je l'ai aussi acheté il n'y a pas très longtemps et comme j'ai vu le film j'ai un peu peur de moins apprécié!


Craklou 23/09/2010 10:58



Le livre complète bien le film je trouve ; moi ça ne m'a pas dérangée!



Karine:) 18/09/2010 01:09


J'ai aimé le livre, surtout pour l'atmosphère. Un jour, je vais finir par voir l'adaptation!


Craklou 21/09/2010 14:10



Elle vaut le coup!



Ys 17/09/2010 17:31


Ah que j'aime me laisser promener, croire ce qu'on veut me faire croire et puis puis laisser berner ! Le livre est plus ambigu que le film, Scosese a son interprétation, alors que vraiment, Lehane
n'en a pas. S'il avait voulu que le lecteur tranche en faveur de la folie ou de la manipulation il l'aurait écrit ; là, c'est le lecteur qui est manipulé, et avec grand art !


Craklou 21/09/2010 14:10



C'est amusant, j'ai trouvé la fin plus tranchée dans le livre que dans le film! comme quoi, chacun ses interprétations :-)