Sukkwan Island, David Vann

Publié le par Craklou

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un nouveau partenariat avec Blog-o-Book, et la maison d'édition Gallmeister. J'en profite donc déjà pour les remercier de cette découverte.
Cette lecture fut déroutante ; même si plusieurs passage m'ont laissé une certaine impression de malaise, j'ai dévoré ce roman, et pour sûr je m'en souviendrai longtemps!


book_v_490.jpg



"
Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.
"


Le récit comporte deux parties. Dans la première, l'histoire nous est rapportée par Roy, un jeune garçon que son père a emmené vivre pour un an sur une île déserte (et pourtant pas paradisique, loin s'en faut...). A travers son regard, nous découvrons leurs premières péripéties : bien qu'il soit polein de bonne volonté, du moins la journée, Jim, son père, se révèle incapable de faire face à l'environnement qui les entoure, et à la situation dans laquelle il les a tous deux embarqués. L'ennui, l'angoisse puis la discorde envahit bientôt l'atmosphère.
Ensuite, survient le drame. Drame qu'on savait devoir arriver, 4e de couverture oblige. Et, moi qui me félicite de trouver la plupart du temps le meurtrier chez Agatha Christie avant la fin, je dois bien reconnaître que je m'attendais à tout sauf à ça!
La deuxième partie se lance donc, et cette fois ci, selon le point de vue de Jim. Encore plus noire, glauque, angoissante....
Les personnages sont superbement décrits ; même s'il m'a été difficile à plusieurs reprises de comprendre leurs actions, ou même leur état d'esprit. L'effet violent provoqué par cette lecture prouve cependant que cette description est parfaitement réussie. Impossible, à mon sens, de ne pas se sentir happé par leur destin.
Le style est très agréable, très fluide, et favorise une lecture "à corps perdu". j'ai simplement été ennuyée par cette habitude d'édition qui consiste à ne pas indiquer les dialogues, rendant parfois la lecture un peu difficile, entre une phrase dite, et la suivante simplement pensée par le personnage.
Je dois dire enfin qu'il s'agissait de ma première lecture de "nature  writting". Et ça a été une expérience pour le moins intéressante.

Ames sensibles et/ou déprimées s'abstenir, quand même. Rien de très gai la dedans.C'est un petit peu le désespoir et la psychose poussés à leur paroxysme. Pourtant, cela fait aussi "du bien" de voir autre chose que des happy end!


L'auteur sera à Paris le 19 janvier, et si tout va bien, je ferai partie de cette soirée de rencontre, avec, entre autres, Fée de passage et Stephie.

Publié dans Foreign Lit' me

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Leiloona 15/01/2010 10:28


Je te rejoins sur plusieurs points : c'est étonnant d'avoir le point de vue des deux personnages sans pour autant en savoir vraiment beaucoup sur ce qu'ils pensent ! C'est dommage.
Je ne sais pas si je serai avec vous le 19 : je dois bientôt accoucher et je ne sais pas quand il arrive exactement ! :D


Craklou 15/01/2010 10:34


Toutes mes félicitations !! Un futur petit lecteur !!! :-)


nursing dissertation 12/01/2010 13:36


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


pimprenelle 11/01/2010 21:39


J'ai eu un peu de mal à entrer dans ce roman, mais la deuxième partie m'a complètement happée! Je vous envie de pouvoir aller à cette rencontre, je vis bien trop loin pour ma part!


Stephie 11/01/2010 20:56


A la semaine prochaine alors ;)


Craklou 11/01/2010 21:05


Avec plaisir ! 


Marie L. 11/01/2010 19:50


Je suis bien tentée de lire ce roman mais, à ce que tu en dis, je vais attendre d'avoir retrouvé la patate pour le lire! ;)


Craklou 11/01/2010 20:44


C'est mieux ; mais ensuite, vas y si tu en as envie, c'est déroutant, mais très bien !