La Huitième Couleur, Terry Pratchett

Publié le par Craklou



 

 

 

Voici l’article tant attendu par Neph ! A force d’en entendre vanter les mérites à droite à gauche, j’ai en effet décidé de faire le grand saut, et de me lancer dans les Annales du Disque Monde. Et alors, finalement, ben « mouais, bon, bof ». Désolée tout le monde, mais ce premier tome ne me fait pas déborder d’enthousiasme…

 

« 

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde se ballade à dos de quatre éléphants, eux-mêmes juchés sur la carapace de la Grande Tortue. Oui, c’est le Disque-Monde.

Les habitants de la cité d’Ankh-Morpork croyaient avoir tout vu. Et deuxfleurs avait l’air tellement inoffensif, bonhomme chétif escorté par un Bagage de bois magique déambulant sur une myriade de petites jambes.

Tellement inoffensif que le Patricien avait chargé le calamiteux mage Riencevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la Guilde eds Voleurs et celle des Assassins ; mission périlleuse qui devait les conduire loin : dans une caverne de dragons ; peut-être jusqu’au Bord du Disque.

Car Deuxfleurs était d’une espèce plus redoutable qu’on ne l’imaginait : c’était un touriste.

A la lumière de l’octarine, la huitième couleur, découvrez l’univers fantastique et cocasse de Terry Pratchett.

« 

 

 

Bon, allez, je m’explique. J’ai pas trouvé ça déplaisant. Mais la mayonnaise n’a pas vraiment pris. L’humour en Fantasy j’ai rien contre, bien au contraire, puisque je suis un fan invétérée de Scott Lynch, Naheulbeuk et Cie.

Mais là, bon déjà si j’ai bien souri à plusieurs reprises, j’ai jamais franchement ri. Sisi, ça m’arrive, et d’ailleurs ça doit être assez amusant, vu la tête que tirent les passagers de mon wagon de métro… Enfin, tout ça pour dire que c’est amusant, oui, mais sans plus. A mon goût en tout cas. Et puis, il n’y a peut être pas assez d’intrigue pour moi. C’est même sûr. Pas de super but à accomplir, et je ne parle pas forcément de sauver le monde, mais là, juste se balader au fil de la fuite des deux zozos, je ne trouve pas forcément ça très convainquant. C'est-à-dire le style est bien, mais pour faire un bon roman une trame de fond ça peut servir aussi !

Les personnages ensuite, sont étrangement traités. Rincevent passe encore, mais déjà Deuxfleurs, même après 400 pages, si on réfléchit bien on sait toujours pas grand-chose de lui, pourtant c’est l’un des deux personnages principaux. Et moi j’aime bien accrocher avec les héros, avoir l’impression que ce sont mes meilleurs amis du moment. Du coup, j’ai été un peu déçue.

Enfin, surtout, c’est bien l’humour, c’est bien les idées farfelues, mais là, du coup, il y a quand beaucoup trop d’évènements qui s’enchainent un peu n’importe comment. L’entrée dans le Temple par exemple, ou la fuite dudit Temple ensuite. Ne rien justifier, genre « c’est normal c’est la magie, ça se déclenche tout seul et on échappe aux vilaines dryades et au gros monstre ensuite et pis d’abord ya rien à comprendre tu m’ennuies à la fin avec ta logique à deux francs », ben moi j’aime pas trop. C’est trop facile quoi. En fait, je pense que mon sens de l’absurde est malheureusement atrophié. En toutes circonstances d’ailleurs. Et du coup là, ben, ça coince. Et puis j’étais un peu fatiguée ces derniers temps, alors mon humour n’était peut être pas tout à fait aussi aiguisé qu’il aurait dû l’être…..

 

Bon, après lesdits fans à qui j’en ai parlé m’ont rassuré, parce qu’il parait que tous les tomes ne se valent pas. Peut être une bonne surprise m’attend-elle au prochain ? J’espère, parce que je suis bien frustrée là, à avoir l’impression de passer à côté de ce que tous les autres ont su apprécier.

Alors allez-y, rassurez moi, et dites-moi que les suivants sont vachement mieux… S’il vous plait ! Moi aussi je veux rire à gorge déployée et vanter partout les mérites de Pratchett !

 

 

 

ps : roooo, j'ai enfin compris comment on pouvait afficher une image pas toute petite et pas toute floue :-D


Commenter cet article

Ryuuchan 15/09/2009 21:26

Coucou, c'est moi, du Cercle d'Atuan ^-^ De mon côté j'ai eu du mal à faire le lien avec Daenerys :p

Bref, en farfouillant sur ton blog, je suis tombée sur cet article. Qui date un peu, certes... mais je voulais absolument commenter, parce que je vois que - enfin - quelqu'un est exactement du même avis que moi sur ce tome. Depuis le temps qu'on me rabattait les oreilles, avec ce fameux Disquemonde. Une amie me prête la Huitième Couleur. Depuis le jour où je l'ai fini, on me regarde comme si je venais de Mars, quand je sors plus ou moins les arguments que tu écris.

Pourtant, j'aime bien l'humour anglais, ce fameux "non-sense". Mais là, pareil, j'accroche pas du tout, à peine quelques sourire. Et encore, j'ai trouvé ça lassant, à la fin, d'être trimballé comme un vieux sac à patate au gré des aventures des deux sagouins. Bref, un peu moins que rigolo, mais franchement pas de quoi se faire mal au ventre.

En tout cas je suis contente et ça me rassure, je suis pas une martienne :)

Craklou 16/09/2009 07:17



Et bien tu me rassures également! J'ai aussi l'impression d'être passée à côté d'un truc que tous les autres auraient compris. 
Je suis aussi très humour anglais d'habitude, mais là je trouve que ça n'a trop ni queue ni tête!
Ravie de voir que je ne suis pas la seule!!  



le Mouton Sauvage 10/06/2009 19:56

Je suis d'accord avec les avis qu'on t'a donnés : les Terry Pratchett sont assez inégaux ! J'ai eu la chance de démarrer par "Mortimer", qui reste un de mes favoris à ce jour.
Allez, bonne continuation !

Craklou 11/06/2009 15:25


Bon, alors à l'unanimité il faut que je continue.... Je vais donc profiter de ma prochaine à la bibliothèque de mon frère pour en piller quelques uns!


The Bursar 05/06/2009 12:55

Etant chez Neph à ce moment-là, j'ai assisté au dur dilemne de Neph face aux livres que tu as proposé... Les livres que tu proposes sont bien mais j'ai lu le premier, j'ai le second et je crois que le dernier c'est celui où joue Diana Rigg dans l'adaptation, celle qui passe souvent à la télé, donc je connais un peu trop le film pour me laisser tenter, c'est dommage.

Craklou 05/06/2009 13:26


Pour une prochaine fois alors!!!
Je me suis remise à Christie ces derniers mois.
Si Gibert veut bien remplir le bac à poche pas chers depuis que j'y suis passée, je devrais avoir de quoi en proposer d'autres rapidement...


The Bursar 05/06/2009 00:12

Je te conseillerais plutôt de les lire dans le désordre vu qu'ils sont conçus comme indépendants les uns des autres, car les plus récents risquent de te plaire davantage, car ils ont une histoire et le monde est davantage élaboré. La huitième couleur est un des seuls où il n'y a pas à proprement parler d'histoire, le 2 a une histoire déjà mais je ne sais pas s'il va pour autant te plaire car ça reste des situations où tout est justifié par la magie. Au Guet pourrait être bien : il introduit les aventures du Guet d'Ankh-morpork et elles ont une ligne directrice et un côté moins extravagant.
Dans la huitième couleur, le fait que Rincevent passe son temps à tomber de Charybde en Scylla est normal, c'est un des traits du personnage qui finit toujours par se retrouver embarquer dans les situations les plus improbables et par survivre essentiellement par sa capacité à fuir, mais il n'apparaît que dans un nombre restreint de roman.
Si tu en veux de nouveau,tu peux passer jeter un coup d'oeil sur mon blog dans le week-end, car je compte proposer deux livres de Pratchett dans le cadre de passe ton livre à ton voisin.

Craklou 05/06/2009 09:37


Merci pour tous ces conseils!!!
Je regarderai ceux que tu proposes, même si je viens juste de "commander" un livre à Neph, ce qui a provoqué un dur dilemne pour trouver trois de mes romans dont je pourrais me séparer...


Neph 30/05/2009 18:28

Acro-Livrement a raison, maintenant il faut te mettre à la suite : j'adore le Bagage^^ Et ensuite tu feras la connaissance des Mages complètement à la masse et défoncés, de Gredin le chat le plus moche de l'univers, de l'acariâtre sorcière Méme Ciredutemps... que du bonheur !

Craklou 02/06/2009 09:45


Vu comme ça, c'est vrai que ça donne envie....
Dommage quand même que le premier tome ne donne pas plus envie de se pencher sur la suite....