Parce que c'est écrit, Véronique Vanharen

Publié le par Craklou

Premier partenariat avec Blog-o-Book que je remercie vivement, tout comme les éditions de la Licorne.




"
Flora est peintre. De la quiétude des rives du Léman, un vernissage la plonge dans la vie trépidante de New York. Là, tout s'enchaîne, les évènements et les questions.
- Qui a déposé une étrange lettre dans sa chambre?
- pourquoi des acquéreurs se précipitent-ils poura cheter une de ses oeuvres phares?
- Qui est ce personnage qui tient la CIA en échec?

Flora, faceà son destin, découvrira le secret qui la lie à la Forteresse du Loup.
"


Pour résumer, ce fut une lecture très difficile...
Le style de l'auteur est à mon sens assez pénible à lire, avec de trop nombreux raccourcis, et surtout beaucoup trop "oralisé".
L'intrigue commence de façon originale, et m'a rapidement donné envie de savoir la suite, mais pour un temps seulement. Sans parler de la fin, qui arrive commeun cheveu sur la soupe, et m'a particulièrement déçue, tout au long du roman se multiplient les scènes franchement crues, voire sadomasochistes. Ce qui je dois bien l'avouer m'a un peu coupée dans mon élan, car pas franchement indispensable dans un thriller. D'ailleurs, la dénomination même de thriller est surprenante, car très vite, le suspense disparaît, les personnages révèlent leur véritable nature et aucun rebondissement ne vient bouleverser l'ordre établi ; dès la moitié du roman, on sait qui est qui, le rgand méchant est identifié, même s'il reste insaisissable.
Et enfin, les fautes de ponctuation, d'orthographe et de grammaire sont vraiment trop nombreuses pour un roman publié...
En bref, je ne pense pas garder un souvenir impérissable de ce roman.




Publié dans French Lit' me

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

arutha 15/12/2009 13:10


Je n'ai pas lu le livre, ce n'est donc pas de lui que je parlerai. En revanche, j'ai cherché dans ta chronique et tous les commentaires qui suivent la moindre trace de la fameuse méchanceté évoquée
et n'en ai pas trouvé.
J'ai trouvé tout cela assez constructif pour ne pas me donner envie de le lire. C'est tout ce que je demande à une critique.
Je suis chaque jour plus convaincu que nous vivons dans une société de plus en plus violente où il n'est plus possible d'exprimer sa pensée sans se faire agresser verbalement quand ce n'est pas
physiquement.
Démocratie fait gaffe : on veut ta peau.


Craklou 16/12/2009 09:01


Merci Arutha, je me posais des questions malgré tout ; il me semblait bien pourtant n'avoir pas fait de critique gratuite ou méchante.
Continuons de donner notre avis, bon ou mauvais, c'est bien ça après tout que nous sommes là!


mamaviar 15/12/2009 11:10


Je viens de lire tous vos commentaires et la WAOUUUU quel déballage !!! Trop fortes les filles pour casser. Écrivez votre premier livre et on en reparlera.
C'est bien de critiquer gratuitement mais la critique est intéressante seulement quand c’est constructif non ? Sinon, ca ne fait avancer personne.
De mon côté, j’ai lu le livre et le scénario m'a plu. Au moins ça sort de la banalité de certains policiers. C’est un premier livre et on sent que l’auteur voulait exprimer beaucoup d’idées (je
pense que ce livre germait depuis TRES longtemps).
Les personnages étaient effectivement attachants (surtout Thibault, Charlotte, Flora, John…) mais que celles qui s'interrogent sur le revirement de personnalité chez les belles assistantes de
Thibault se questionnent ? Peut-on juger comme fortes personnalités, des femmes à la merci de leur employeur corps et âme, soir et WE ? Superficielles oui (coucher avec le premier inconnu dans un
sauna, quelle personnalité !). On comprend tout des personnages et des scènes érotiques et masochistes à la fin du livre quand tous les décors sont placés ; Jusqu’à la dernière page on ne sait pas
où veut nous mener l’auteur. Il y a beaucoup de personnages qui se greffent à la fin de l’histoire dont on aurait pu se passer mais en même temps, ce volume montre la puissance du mal et c’est
quand même là toute l’histoire. Le mal était là, est là et bien là et en plus il le restera.

C’est vrai, on pense et on écrit ce qu’on veut. La méchanceté n’était pas nécessaire.


Craklou 15/12/2009 11:34


Je commençais à être jalouse de ne pas recevoir moi aussi de petit commentaire hargneux à ce sujet!
Tu sais quoi, deal : j'écris mon premier livre et on en reparle ; de ton côté, tu tiens ton premier blog et on fait de même ?


yoshi73 11/12/2009 13:12


Je vais ajouter ma contribution à la déception occasionnée par ce livre ...
J'ai eu beaucoup de mal à le terminer (heureusement qu'il est écrit gros). Et même en mettant de côté les fautes diverses et variées, l'intrigue ne m'a pas du tout emballée.
Je suis tout à fait d'accord avec ton commentaire.
Et n'en déplaise à certaines, nous avons tout de même le droit de donner notre avis. C'est sûr qu'il est plus agréable de faire des commentaires positifs!


Craklou 11/12/2009 13:28


Je suis tout à fait d'accord avec toi, d'autant plus qu'aucun des commentaires n'était déplacé. Il ne s'agissait pas de juger l'auteur, mais simplement de deonnr une impression de lecture!


Marie L. 11/12/2009 09:25


Tu as échappé aux foudres de Satine ou de Coralie D!
Comme Pisinat, j'ai reçu un commentaire insultant... et je n'étais pas seule visée, ceux qui ont posté des commentaires faisaient aussi partie du lot!


Craklou 11/12/2009 09:26


Rooo, mais c'est quoi ces comportements ; on pense ce qu'on veut, merci bien! Je vous soutiens les filles, en attendant que ça arrive chez moi ;-) !


Pisinat 10/12/2009 23:44


Ah entièrement d'accord !
Par contre, j'ai reçu le commentaire virulant d'une personne qui a manifestement adoré, quitte à en devenir insultant envers moi ! J'en suis presque venue à me demander si j'étais la seule à
n'avoir pas aimé !!


Craklou 11/12/2009 09:23


Ah, nanan, je te confirme, je suis bien d'accord, et pas la seule, si tu as vu les autres commentaires de ce billet!!