The pillars of the earth, Ken Follet

Publié le par Craklou



Après quinze bons jours d'absence, I'm back eventually! Deux raisons à cette effusion d'anglais : un je reviens d'un grand we à Londres (où j'ai, entre autres, attention mesdemoiselles, tenez-vous bien, vu jouer une adaptation d'Hamlet magnifiquement interprêtée par le beau, le séduisant, le sexy Jude Law  ) ; et deux, j'ai (enfin) terminé le pavé auquel le titre fait référence, et le tout in english s'il vous plaît....
C'était long, et je dois bien reconnaître que ça a été d'autant plus long que j'ai pas franchement été emballée....

"This chronicles the vicissitudes of a prior, his master builder, and their community as they struggle to build a cathedral and protect themselves during the tumultuous 12th century, when the empress Maud and Stephen are fighting for the crown of England after the death of Henry I. "

Ou le résumé de l'édition française "Dans l'Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s'assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l'amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. La haine règne, mais l'amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes. "



Ce livre a beau être devenu un grand classique des PAL en tout genre, présentoirs de FNAC et autres bibliothèques, je n'ai vraiment pas été convaincue.
D'une part, l'histoire est trop longue. Entendez moi bien, je n'ai rien contre les volumes de mille pages et plus si affinités, car parfois, ça glisse tout seul, quitte même à en redemander à la fin. Mais là, j'ai cru ne jamais en finir. Comme le montre bien le temps que j'y ai passé d'ailleurs... Pourtant l'auteur saute de périodes en périodes, laissant parfois des trous de 5, 10, 15 ans, ce qui devrait accélerer un peu l'intrigue. Bah en fait non...
Ensuite, je n'ai pas accroché à l'intrigue. Moi, dans les romans historiques, j'aime bien les potins politiques croustillants, les trahisons inattendues, et tout et tout... Bon, il faut dire aussi, comme les trois quarts de l'histoire se déroulent dans un monastère, il ne fallait pas non plus s'attendre à de la fourberie de haut niveau... Fait est, les quelques méchants sont désignés dès les premières pages, et restent monotonement égaux à eux mêmes, tout comme la foule de bons et gentils autres personnages. Aucun surprise quoi.... Les méchants sont horribles, parvenus, perfidement ambitieux, violeurs et masochistes (rien que ça, oui oui) ; et les gentils sont (souvent) d'une niaiserie à pleurer...
Par ailleurs, l'arrière plan historique est très peu présent. Si ce n'est qu'ils se balladent en robes de bure et qu'ils boivent de la bière à la taverne du coin, l'arrière plan politique est carrément ignoré... Juste l'apparition du roi de temps en temps, qui ne sert qu'à justifier les changements de camp du grand méchant.... Bouh, vilain, opportuniste, etc. etc.
Pour le style, je ne suis pas franchement qualifié pour juger dans une langue étrangère. Disons que rien ne m'a dérangé, mais je n'ai non plus été bouleversée par la poésie du récit....

Je m'emporte, je m'emporte... Je suis quand même allée jusqu'au bout! Ca n'était pas complètement désagréable, il ne faut pas exagérer, mais juste vraiment pas à la hauteur de tout le tapage qu'on a pu en faire. Et surtout, que ça soit dans l'intrigue, ou même dans la façon dont l'auteur conçoit le Moyen-Age, terriblement cliché!

Publié dans Historical Novel me

Commenter cet article

isallysun 24/02/2012 21:57

C'est bizarre, j'ai apprécié ma lecture, mais je ne peux m'empêcher d'être d'accord avec ta chronique! Et c'est vrai que par moment, ça finit par être long!

nanet 28/08/2010 12:21


Il y avait bien longtemps que je n'avais lu de livre sur ce sujet, et j'avoue avoir été pour ma part emportée ! Heureusement que nous n'aimons pas tous les même livres, il n'en resterait qu'un et
ce serait... lassant.

Biz


Craklou 03/09/2010 11:20



Tout à fait ! Et celui ci je te le laisse bien volontiers !!



Lilibook 04/07/2009 16:53

Et bien l'ayant quand même vu partout, je ne l'ai pas lu encore ;-D

Craklou 05/07/2009 21:20


J'avoue que c'est aussi la pub qui entourait ce bouquin qui m'a décidée à m'y mettre... On a un peu (trop) l'impression que c'est l'incontournable de l'année ....


Neph 03/07/2009 23:25

Je partage l'avis d'Ys, mais je ne suis pas spécialiste du Moyen Âge ! A part les Rois maudits, tu conseilles quoi ? J'ai entendu parler de Mmes Bourrin et Calmel, tu as déjà lu ?

Craklou 05/07/2009 21:19


 je suis plutôt spécialiste du bas moyen-âge, même pour les romans , Monique Bourrin c'est pas mal.
Ce qui est très sympa aussi c'est Pierre Naudin, mais faut avoir envie d'y passer du temps (3 séries de 7 romans...). J'en avais lu un autre qui était très sympa mais dont j'ai oublié les
références (honte à moi... je te chercherai ça la prochaine fois que je rentre à la campagne.
Pour le XVIè début XVIIe tu as Robert Merle (Fortune de France) qui est vraiment super chouette.
Tout ça devrait déjà t'occuper un moment! 


le Mouton sauvage 03/07/2009 17:01

Je partage ton avis. Cela ne m'a pas empêchée de dévorer ce bouquin dont la mécanique est très efficace, ce qui compense un peu les faiblesses au niveau du style et de l'intrigue très répétitive (si je me souviens bien les gentils construisent la cathédrale, les méchants la cassent, les gentils ne se découragent pas et recommencent, les méchants reviennent, et ainsi de suite...)

Craklou 05/07/2009 21:19


C'est exactement ça