la valse lente des tortues, Katherine Pancol

Publié le par Craklou

Non, vous ne rêvez pas, il s'agit bien d'un second tome. Le fait est que j'ai lu le premier, sur les conseils pressants de Fée de passage, avant d'avoir commencé ce blog... 
Comme j'en ai un bon souvenir, je m'y replongerai peut etre un jour ou l'autre, comme ça vous en aurez aussi mes impressions...
Toujours est il que pour l'instant, je m'adresse surtout aux lecteurs des yeux jaunes des crocodiles, et m'excuse d'avance pour ceux qui ne connaissent pas encore! 


J'avais vraiment aimé le premier tome de cet auteur. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, si ce n'est qu'il s'agissait d'une "histoire de filles" ; je me suis laissée prendre au jeu, et finalement, j'ai tout lu très rapidement, et, c'est habituel dans ces cas là, je me suis retrouvée bien triste quand j'ai eu lu la dernière page.

Heureusement, et par un complet hasard, un jour que je traînais à la campagne, j'ai découvert le deuxième tome dans la bibliothèque parentale. Hourra! Emballé c'est pesé!
Comme c'est le grand format, super-beau-et-qui-coûte-chez, j'avais commencé à le lire un peu le soir, pour ne pas le trimballer partout. Puis finalement, une fois rentrée dans l'histoire, classique, je n'avais qu'une envie, le dévorer en un rien de temps. Et voilà donc qu'il s'est retrouvé dans mon sac, en courses, à la laverie, et j'en passe...  
Comme pour le premier tome, après un petit moment à rentrer dans l'histoire, j'ai vraiment bien accroché!


 




Un petit mot rapide sur la couverture. Une autre existe, en poche, bien plus criarde. Alors je sais, c'est pas le même budget. Personnellement je n'ai pas du acheter de livres brochés ou reliés depuis bien cinq ans, mais quand, par hasard, l'un d'entre eux me passe par les mains, j'avoue que je savoure. Surtout quand il est chouette comme ça : sobre, mais l'association des couleurs me semble particulièrement réussie... 
Enfin, le plus important c'est ce qu'il y dedans!


"Ce livre est une bourrasque de vie.
Un baiser brûlant du seul qu'on ne doit pas embrasser.
Deux bras qui enlacent ou qui tuent.
Un homme inquiétant, mais si charmant.
Une femme qui tremble et espère ardemment...
Un homme qui ment si savamment.
Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour.
Des adolescents plus avertis que les grands.
Un homme qui joue les revenants.
Un père, là-haut dans les étoiles, qui murmure à l'oreille de sa fille...
Un chien si laid qu'on s'écarte sur son passage.
Des personnages qui avancent obstinément comme des petites tortues entêtées qui apprendraient à danser, lentement, lentement dans un monde trop rapide, trop violent..."


Je l'ai dit, le livre met un peu de temps à commencer. Alors qu'on connaît le décor, les personnages, l'ambiance... Ca ne laissait à mon sens rien présager de trop bon.
Peut etre que cette impression m'est restée d'autant plus "longtemps" que j'en lisais quelques pages chaque soir, avant de tomber de fatigue (bouh, pauvre de moi....).  
Puis finalement, on se remet bien dans le bain, les intrigues de chaques personnages s'accélèrent... Ajoutez à cela que l'histoire tourne plus ou moins en polar, ce qui remet une couche de suspense....
Au final, j'ai trouvé le récit aussi prenant, voir plus, que le premier.
Les personnages sont assez caricaturaux, mais chacun dans son genre : il est facile pour le lecteur de s'identifier à l'un d'entre eux (bien que certains donnent plus envie que d'autres...).
Ce que j'ai trouvé particulièrement bien, c'est qu'on a pas tant l'impression que cela d'être dans un roman, on a simplement l'impression qu'on nous raconte l'histoire de personnes qu'on croise tous les jours dans la rue. Vous me direz, ça doit être l'effet "non-Fantasy", dès qu'il n'y a plus de magiciens et d'elfes étranges, j'ai l'impression de revenir dans la "vraie-vie". Blague à part, dans ce genre de littérature je me dis souvent que c'est sympa, mais qu'on sait tous bien que ça se passe jamais comme ça. Ici si. Pourtant ce second tome mêle quelques élèments bien trop  saugrenus pour qu'ils débarquent par hasard dans nos vie de tous les jours. Mais je ne sais pas, c'est juste une impression globale....
Le style est toujours super agréable à lire, dès que le cap des premières pages sont passées, on se laisse porter par la narration, et on en demande toujours plus...

Alors c'est sûr, c'est pas le monument du siècle, mais vraiment, je le recommande, même aux désabusés des histoires d'amour... La valse lente des tortues revisite vraiment le genre..

 

Publié dans Relax me

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Karine :) 29/08/2009 01:12

J'ai beaucoup aimé le premier, mais pas du tout le 2e... Le bébé-Einstein... ça n'a comme pas passé!!!

Craklou 29/08/2009 09:47


Oui, ça m'a un peu dérangée, et puis finalement j'étais de bonne humeur alors j'ai laissé coulé !


Lilibook 21/08/2009 17:47

Avec moi aussi une préférence pour le 1er, j'ai quand même aimé aussi ce 2ème volet. On s'attache aux personnages.

Craklou 21/08/2009 20:42


Oui, je trouve que c'est une grande qualité de l'auteur. moi d'habitude ce genre de littérature ça me laisse complètement froide et pourtant j'ai vraiment accroché à ces deux là!


Neph 21/08/2009 08:36

Je crois que j'ai préféré le premier, moi. Celui que j'aimerais relire s'appelle "Et monter lentement dans un immense amour", rien que le titre est une promesse :)

Craklou 21/08/2009 20:39


Ah, tiens je ne connais pas celui-là....
LAL +1 si c'est aussi bien que ces deux là!!